25€/h

Tatiana, 31 est votre guide local à Paris

Le Marais vu par ses habitants : aristocrates, embastillés et courtisans - Fascinant Marais. Refuge des rois de la fin du Moyen Age et de la cour qui leur a emb Cariboo, c'est quoi ?
    • Spécialité : Culturelle
    • Marais
    • Faubourg Saint-Germain
Vérification
Charte du Cariboo signée
Pièce d’identité vérifiée
Adresse email vérifiée
Numéro de téléphone vérifié
Dernière connexion: il y a 2 ans

Des thèmes de visites

Le Marais vu par ses habitants : aristocrates, embastillés et courtisans

2:30
Fascinant Marais. Refuge des rois de la fin du Moyen Age et de la cour qui leur a emboîtée le pas. Son épicentre, la place des Vosges, devient au Grand siècle le rendez-vous des élégantes, des francs-bourgeois et autres affranchis de l'impôt. Dénigré pour le faubourg Saint-Germain naissant, paupérisé pendant deux siècles, la renaissance de son éclat avec Malraux dans les années 1960 suscite depuis lors toutes les convoitises. Mais quelles âmes se cachent derrière ces nobles hôtels, qui ont bâtis avec tant de goût ces architectures de pierre ? Il est aisé de se mettre au parfum, dans ces rues étroites et jardins préservés des armatures haussmanniennes. Un soupçon d'imaginaire ramèneront les porte-fallots, les sabouleux et les laquais à leurs places d'origine, tandis que les murs silencieux s'égayent à nouveau des bruissements festifs de la capitale.

Le faubourg Saint-Germain révolutionnaire : de Danton à mai 1968

2:30
« De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace ! » clame Danton à la Convention le 2 septembre 1792. L'inscription s'efface à mesure sur la statue du ténor de la Montagne, au carrefour de l'Odéon, à l'emplacement exacte de sa demeure. Nous voilà ici en plein QG révolutionnaire. Ses voisins immédiats du Procope : Marat, Guillotin, et avant eux Diderot et d'Alembert, Voltaire et Beaumarchais. Pas l'ombre d'un boulevard bruyant jusqu'en 1860, plutôt des porteurs d'eau et une foule croissante d'étudiants en médecine, en conflit ouvert avec les bœufs qui envahissent l'étroite rue des Cordeliers les jours de marché à la foire Saint-Germain. Les Cordeliers - les Franciscains de st François– ont fait place au fameux club révolutionnaire, puis à ses non moins célèbres pavillons d'anatomie venus étaler au grand jour leurs reliques humaines avant de terminer directement dans la Seine. Les rues bordées des fastueux hôtels désormais proprettes ne manquent pas de faire écho à ces clameurs passées, avec ses points phares : l'Odéon, l'Abbaye, les Beaux-arts ou encore ses vieilles églises travesties en temples théophilantropes aux grandes heures régénératrices.
Ville
Langues parlées
Français.
Quelques mots sur moi
Parisienne depuis 5 lustres (et bientôt 2 siècles), je me suis passionnée pour cette cité tout en œuvrant sur une thèse en histoire du patrimoine.
Ces lieux nous parlent d'histoires, de vies de luxe et de bas-fonds, de guerres et de foi, de carcans et de plaisirs, dans une grande promenade à travers le temps. Il restent des témoins très visibles, haletant à découvrir et à transmettre.
Je propose ces visites comme des enquêtes, du visible à l'invisible, gravures à l'appui, ou pourquoi pas en vous incitant à endosser vous-mêmes certains personnages le temps d'un voyage bucolique et spatio-temporel.
D'autres guides locaux à Paris
S'inscrire avec Google

- ou -


- ou -