Les Cognées, le lancer de haches à Paris en toute sécurité

Vous avez une furieuse envie de vous défouler ? On a ce qu’il vous faut ! Si vous aimez relâcher la pression et vous libérer sans jugement, que diriez-vous d’une petite série de lancer de haches à Paris ? En toute sécurité, évidemment, dans un lieu spécialement aménagé pour cette activité : les Cognées. Vous ne connaissez pas ? On vous explique tout.

La première salle parisienne de lancer de haches

Tout d’abord, sachez que si l’idée vous semble farfelue, la salle des Cognées est déjà ouverte depuis environ un an. Mais surtout, gardons à l’esprit que nous n’inventons rien et ne faisons qu’importer une activité déjà en vogue de l’autre côté de l’Atlantique. Au Canada, pays des forêts à perte de vue et des bucherons en chemises à carreaux, le lancer de haches est presque le deuxième sport national après le hockey. Alors pourquoi ne pas se lâcher un peu, nous aussi, sans quitter le 18e arrondissement ?

Si vous vous demandez comment cela fonctionne concrètement, le principe est simple. Vous avez certainement déjà joué aux fléchettes. Eh bien, cette fois, vous devrez continuer à viser la cible du centre, mais avec une hache. Croyez-nous, c’est beaucoup moins facile… mais aussi infiniment plus jouissif. Qui n’a jamais rêvé de jouer aux fléchettes en plaçant la photo d’une personne qu’il ne peut pas supporter ? Eh bien imaginez un peu la catharsis que représente une telle activité, mais avec une hache ! Certes, on ne peut pas mettre de photo sur les murs de la salle des Cognées. Mais vous pouvez très bien penser à votre belle-mère ou votre patron au moment de lancer la hache.

Ici, on pense à soi. On s‘éclate, on décompresse, et on s’envoie !

Le déroulement de la séance

Comme pour les fléchettes, le but est de se placer devant la cible et de viser le mieux possible pour marquer le plus de points. La hache pèse 700g, un poids qui peut sembler anodin mais qui requiert tout de même un minimum de force physique et de la dextérité. Il vaut donc mieux avoir les épaules en bonne forme avant de vous rendre aux Cognées si vous voulez en profitez pleinement.

Le début reste un peu difficile pour n’importe quel participant, à moins que vous n’ayez eu l’habitude de manier une hache comme un fils de bûcheron.

Source : Fotolia

Mais les instructeurs sont là pour donner conseil aux différents participants.

Au total, la séance dure une heure. Les 20 premières minutes sont entièrement consacrées à l’entraînement avec un instructeur. On a ensuite 30 minutes pour commencer la compétition (qui reste un jeu, bien sûr…).

Un lancer de haches entièrement sécurisé

Blague à part, Les Cognées font preuve d’une grande rigueur pour garantir la sécurité de tous les joueurs. Le fun n’enlève rien à la nécessité de prendre des précautions, encore plus lorsque notre jouet peut couper accidentellement un membre. Si certaines compétitions de fléchettes ont mal tourné à cause d’un manque de sécurité, imaginez donc ce que pourrait donner un lancer de haches non maitrisé.

Fort heureusement, aux Cognées, le lancer de haches est extrêmement sécurisé. L’accès est autorisé à partir de 16 ans seulement, et les moins de 18 ans doivent être accompagnés d’un adulte. Les allées sont strictement séparées et chaque joueur est correctement briefé avant sa partie.

Le lancer de haches à Paris pour une activité Team Building

Si on s’amuse comme des fous avec ses amis, il faut reconnaître que le lancer de haches aux Cognées est une activité absolument idéale pour une séance de team building. Entre collègues, ou même avec son patron, la compétition est toujours plus piquante et le challenge prend un autre goût. N’hésitez donc pas à suggérer cette idée au boulot, car il y a fort à parier que vous remportiez un franc succès en prenant l’initiative du meilleur team building de l’année.

Mais l’établissement conseille même d’essayer l’activité en couple pour partager l’expérience à deux. Il est vrai qu’en cas de scène de ménage, il est préférable de lancer une hache contre un mur renforcé plutôt qu’une assiette en porcelaine contre le mur de sa cuisine. A méditer !

Alors, tenté par une séance de lancer de haches aux Cognées ? Si oui, rendez-vous au 5 rue Stephenson, dans le 18e arrondissement de Paris. Il est conseillé de les appeler avant au 01 71 20 14 45 pour réserver votre cible.

Si vous êtes vous-même récemment allé aux Cognées, n’hésitez pas à nous partager votre expérience !

Cariboo, vendredi 31 août 2018

Visitez Paris avec...

Articles similaires

Top 10 des choses à savoir sur les pigeons

Top 10 des choses à savoir sur les pigeons

Vous le connaissez bien, tous les jours il est près de vous à attendre patiemment que la miette de votre sandwich tombe, et si jamais vous êtes assez faible pour lui donner à manger, tous ses petits copains apparaissent comme par magie. Mais gare à vous, si vous avez le malheur de vous le mettre à dos, c'est votre épaule qui sera souillée de ses déjections. De qui je parle ? Je pense que vous l'avez deviné, pas de votre bébé, mais du plus parisien des animaux : le pigeon ! Si il fait indéniablement partie de notre quotidien, il ne nous est pas pour autant bien connu. Le but de cet article est donc de mieux connaître cet animal devenu un symbole de la vie citadine. 1) 7 pigeonniers à Paris Je m'étais posé la question dans un autre article de savoir où les pigeons pouvaient bien vivre, eh bien la mairie de Paris a installé des pigeonniers dans la ville. Leur mission première est de limiter le développement de la population des pigeons. Les couples de pigeons s'installent dans le pigeonnier, la femelle pond un œuf, et ces œufs seront stérilisés à la main puis remis dans le nid. Le but de cette opération est de laisser croire aux pigeons que l’œuf peut éclore pour que le couple de pigeons continu à couver sans avoir d'autres œufs, limitant les portées annuelles à une. Pigeonnier parisien 2) Trois principales espèces de pigeon Nos villes comprennent de nombreux pigeons, mais vous l'avez peut-être remarqué, ces pigeons ne sont pas tous pareils. Si certains paraissent plus gros que d'autres, ça n'est pas pour rien : ces pigeons ne sont pas de la même espèce. Il existe trois espèces principales de pigeon. Le plus répandu, est le pigeon biset, celui que vous croisez tous les jours. Il est reconnaissable aux deux barres noires sur le plumage de ses ailes. Le pigeon ramier est lui reconnaissable en raison de sa taille beaucoup plus importante que le biset ( là où un biset fait environs 250-300g, un ramier en fait 500g.) Le ramier est reconnaissable aussi à sa collerette blanche et au liseré blanc qu'il a sur l'avant de son aile. La troisième espèce principale est un peu moins répandue que les deux précédentes. Le pigeon colombin est souvent confondu avec son homologue biset. Il font quasiment le même poids ainsi que la même taille à quelques grammes près. Ce sont surtout ses pattes qui nous permettent de le différencier grâce à leur couleur rouge corail. Pigeon Biset Pigeon ramier Pigeon colombin 3) La reproduction des pigeons Les pigeons, c'est comme les lapins (et les humains aussi), ça se reproduit toute l'année. Dès l'âge de 6 mois, un pigeon peut se reproduire et avoir des œufs. Contrairement aux autres espèces qui ont des cycles de reproductions annuels, le pigeon peut avoir des portées tout au long de l'année, et c'est pour cette raison que ces animaux peuvent avoir jusqu'à 5 portées d’œufs par ans. Après l'éclosion des œufs, le couple de pigeons nourrit à deux les petits grâce à un lait de jabot. En cas de fort taux de natalité dans un groupe de pigeons, les parents nourrissent collectivement les pigeonneaux. Naissance d'un bébé pigeon 4) 80 000 pigeons dans la capitale Il y a beaucoup de pigeons dans la capitale. On arrive a un total de 80 000 pigeons à Paris, soit un volatile pour 25 habitants. La plupart de ces pigeons sont concentrés dans les quartiers touristiques de la capitale car la nourriture y est la plus abondante. Si l'on s'imagine qu'ils sont si nombreux, c'est surtout parce qu'on les voit partout où on va. Mais il ne faut pas oublier que les rats parisiens, eux sont beaucoup plus nombreux, près de 4 millions, soit deux rats par habitant. Vous trouviez qu'il y avait beaucoup de pigeons ? Pigeons parisiens 5) La durée de vie d'un pigeon. Un de ces volatiles squatte votre balcon et vous aimeriez bien qu'il parte, mais lui a l'air décidé à rester dormir dans vos pots de fleurs, eh bien il va falloir attendre un peu avant que ce pigeon ne rende l'âme. Un pigeon peut vivre jusqu'à 15 ans mais rares sont ceux qui dépassent les 5 ans. Les pigeons étant soumis à de nombreux dangers dans les villes et étant la plupart du temps en mauvaise santé, leur durée de vie est très réduite par rapport à ce qu'elle pourrait être, certains pigeons entièrement domestiqués ont pu vivre jusqu'à 25 ans (mais c'est rare). Peu de pigeons en ville ont plus de 5 ans. 6) Un héros de guerre Pour vous, le pigeon est un animal idiot qui se prend des fenêtres en pleine tête et n'est pas capable de distinguer un bout de plastique d'un morceau de pain ? Eh bien les pigeons sont bien plus que ça ! Il est même fort probable que certains pigeons aient sauvé plus de gens que vous. Le pigeon est l'un des animaux qui a été le plus décoré, notamment durant les deux guerres mondiales. Par exemple, Cher Ami, est un pigeons qui a permis de sauver un régiment de soldats américains lors de la Première Guerre mondiale. La 77eme division d'infanterie se retrouve coincée entre les feux ennemis et alliés sans que les alliés ne sachent qu'ils sont américains, ils vont envoyer en tout trois pigeons, les deux premiers seront abattus avant d'avoir pu remettre leurs message, le dernier, Cher Ami, lui réussira à rejoindre son pigeonnier bien que gravement blessé par les tirs ennemis, il volera à une vitesse de 90 km/h sous les feux ennemis (la vitesse d'un pigeon pouvant varier de 50 à 100km/h selon le vent). C'est donc grâce à ce pigeon que les 200 hommes encore vivants de la 77ème purent être sauvés. Et ce n'est qu'un exemple de nombreux pigeons héros de guerre. Et n'oubliez pas, certains pigeons de nos villes sont les descendants de ces pigeons de guerre pour certains relâchés quand les pigeons ont perdu de l'importance face aux nouvelles technologies. Il est donc possible que lorsque vous faites semblant de donner un coup de pied à cet animal que l'ancêtre de ce pigeon ait sauvé le votre ! (bon c'est peu probable, mais c'est possible quand même!) Après sa mort, Cher Ami a été naturalisé 7) Ils sont monogames Vous êtes en train de pleurer, vous mangez à grosses cuillères du nutella et écoutez des chansons de Françoise Hardy ? Bref votre moitié vous a trompé et vous vous êtes fait plaquer. Eh bien dites vous que si vous aviez été un pigeon ça ne se serait pas produit ! Les pigeons sont des animaux monogames, ils forment un couple, élèvent ensemble leurs petits de façon égalitaire. Par contre, ils vivent en groupe avec d'autres pigeons pour se protéger d'éventuels prédateurs. Bon je ne suis pas sûre que ça vous ait aidé pour votre cœur brisé, mais vous pouvez aller écouter la chanson de Charles Aznavour deux pigeons, une histoire d'amour perdu et de pigeons, c'est ce qu'il vous faut non ? On devine d'où vient l'expression roucouler 8) Des pigeons qui peuvent coûter très cher. La colombophilie est une pratique consistant à élever des pigeons voyageurs et les faire concourir dans des courses de plusieurs centaines de kilomètres où les prix pour les propriétaires des pigeons les plus rapides peuvent aller jusqu'à un million d'euros pour certaines courses. De même, les pigeons les plus rapides sont parfois revendus pour de fortes sommes. Bolt, nommé en référence au fameux coureur jamaïcain, est un des pigeons les plus rapides du monde et a été récemment vendu par son propriétaires pour la somme de 310 000 €. Le pigeon a été acheté par un colombophile chinois. Les belges sont de grands amateurs de colombophilie, puisque Bruxelles est la ville qui accueille le siège de la Fédération colombophile internationale (FCI). Ce sont d'ailleurs les pigeons belges qui sont considérés comme les meilleurs pigeons de course, Bolt étant un de ces pigeons belges. Bolt, le pigeon le plus cher au monde 9) Des pigeons toujours en activité On l'a vu, les pigeons ont été très actifs et très utiles durant les deux guerres mondiales, mais à l'ère du numérique on pourrait penser que ces derniers prennent une retraite bien méritée. Que nenni ! La France possède encore un pigeonnier militaire qui a été sauvegardé et se trouve au Mont-Valérien. Les pigeons sont entraînés si il y a une panne généralisée des réseaux de communication en cas de guerre pour reprendre du service en tant que pigeons voyageurs. D'ailleurs, la devise des colombophiles militaires français est « franchir ou mourir », ce qui montre bien que ces animaux sont des soldats au même titre que certains hommes. Vous avez d'ailleurs la possibilité de visiter le musée de la colombophilie militaire à côté du colombier du Mont-Valérien. Monument dédié aux pigeons soldats 10) Il sait qui vous êtes Les pigeons sont très physionomistes et ont une bonne mémoire. Une expérience a été faite par des étudiants de l'université Paris-Nanterre pour savoir si les pigeons étaient capables de se rappeler de qui les nourrit et de qui les maltraite, selon le Figaro, deux étudiants ont été dans le jardin des plantes tous les jours pour interagir avec les pigeons, l'un les nourrit et l'autre les faits fuir, ils sont ensuite retournés dans le parc habillés de façon à ce que les oiseaux ne puissent voir que leurs visages, et ils ont réussi à identifier l'étudiant qui donne à manger de l'autre, et ont été voir leur nourrisseur. Les pigeons ont donc été capables de reconnaître uniquement grâce à son visage un individu. Vous qui avez un jours envoyé un caillou à un pigeon, il ne vous a pas oublié. Vous connaissez le film les oiseaux d'Hitchcock ? Affiche "Les oiseaux" Bref ce top a été fait pour vous inciter à être gentil avec les pigeons, si on ne les aime pas énormément, il est intéressant de se renseigner sur qui ils sont, après tout, on vit autant chez eux que eux chez nous.

« Paris vaut bien une messe »

« Paris vaut bien une messe »

Le bon roi Henri IV, le panache blanc, la poule au pot, le vert-galant, beaucoup de mythes se sont créés autour de ce roi considéré comme l'un des rois français les plus connus derrière Louis XIV. Pourtant ce « bon roi » n'a pas toujours été apprécié, et surtout pas à Paris qu'il a eu du mal à « rallier à son panache blanc ». Si tout le monde connaît la fameuse phrase attribuée au roi, « Paris vaut bien une messe », son contexte, lui, est beaucoup moins connu. Il est lié aux guerres de Religion, a une époque où la France était divisée en deux. Pour comprendre cette phrase,il faut s'intéresser au contexte dans lequel elle a été dite, et pour ça il faut revoir quelques lointaines leçons d'histoire. Au moment où cette phrase a été déclarée, Henri IV est roi de France. Avant de succomber à ses blessures après l'attaque du moine Clément, Henri III fait demander son cousin et beau-frère Henri de Navarre (notre futur Henri IV) pour le confirmer comme son successeur légitime, et ainsi éviter une guerre de succession. Problème, Henri de Navarre est protestant, et en plus le chef des protestants depuis la mort de l'ancien chef, Henri de Condé (vous allez voir il y a beaucoup de Henri). Du coup, les chefs du parti catholique, la Ligue catholique, n’apprécient pas trop de voir un protestant monter sur le trône de la France qui ne l'oublions pas a le titre de « fille aînée de l’Église ». Du coup, c'est de nouveau la guerre entre Henri IV et ses proches et les ligueurs qui verraient bien quelqu'un d'autre sur le trône, le cardinal Charles de Bourbon par exemple. En attendant, Henri de Navarre n'a pas l'intention de laisser sa place, il est le successeur légitime du trône de France et son prédécesseur l'a désigné comme tel, lui donnant une double légitimité. Pour comprendre l'opposition de Paris au roi, il faut remonter quelques mois plus tôt, quand Henri III était encore vivant , roi, avec beaucoup d'ennemis, et surtout à Paris. Paris à cette époque est profondément catholique, et la Ligue catholique est très présente dans la ville, et notamment a travers une figure très populaire de l'époque : Henri de Guise, dit le balafré. C'est le leader de la Ligue et le chouchou de Paris, il a ainsi pour surnom de « roi de Paris », et est un grand opposant à Henri III. Le Balafré espérant bien pouvoir prendre sa place ou du moins contrôler le roi, vu que la popularité d'Henri III n'est pas vraiment au beau fixe à ce moment. Henri de Lorraine. Henri 1er, 3ème duc de Guise, dit “le Balafré”. Henri III n'apprécie pas vraiment la puissance du Balafré qui représente un réel contre-pouvoir au roi et veut imposer sa vision des choses, à savoir une religion unique (donc obliger la conversion des protestants) et diminuer les pouvoirs du roi en l'obligeant à faire plus souvent appel aux États Généraux.  Le roi décide donc d'interdire au Balafré et à la Ligue d'entrer dans Paris, interdiction qu'il ne respectera pas. Le 9 mai 1588, Henri de Guise entre dans la ville avec le soutien de la population. En contrepartie, Henri III envoie des gardes suisses dans Paris alors que des troupes étrangères ne sont pas censées avoir le droit d'entrer dans Paris. Ce geste ne fut donc pas apprécié par la population de Paris, qui met en place pour la première fois ce qui deviendra une tradition parisienne : les barricades. Henri III sera obligé de quitter Paris et de fuir à Chartes. La Ligue semble avoir réussi. Le roi va s'éloigner de Paris, ville centrale de la ligue pour se réfugier à Blois, tandis que Henri le Balafré voit dans ce geste la confirmation de sa victoire sur le roi. Le roi est donc affaibli vis à vis de la Ligue, mais il n'a pas pour autant l’intention d'abdiquer ou d'accepter les contraintes de la Ligue. Henri III va donc prendre une décision qui va radicalement changer le cours des choses : il va faire assassiner Henri de Guise. le Balafré sera poignardé à Blois par les gardes du roi. Une grande partie des membres de la famille des Guise seront arrêtés, créant une fracture complète avec la Ligue qui désormais considère Henri III comme un tyran, et appelle au tyrannicide. L'Assassinat du duc de Guise de Paul Delaroche Henri III est donc un peu mal parti, les représentants de la Ligue pour certains appellent au meurtre du roi et celui-ci est hors de sa capitale, en fuite. Henri III n'a plus qu'une solution, s'allier à son cousin : Henri de Navarre et, ensemble, faire le siège de Paris. Mais le 1er août 1589, Henri III est tué par le moine Clément, membre de la Ligue, il agonisera avant de succomber à ses blessures le lendemain après avoir réussi à désigner Henri IV comme son successeur. Il ne reste désormais plus qu'un seul Henri des trois du départ : Henri de Navarre désormais Henri IV. Assassinat d'Henri III Donc résumons la situation : Henri le Balafré a été tué par Henri III, qui doit fuir Paris et qui met en place un siège pour récupérer la capitale. Henri III est lui-même tué par un moine fanatique. Henri IV, roi selon l'ordre de succession et désigné par Henri III, est protestant et n'est donc pas considéré comme légitime pour être roi. Bref, qu'est-ce qu'il ce passe dans ces cas là ? On part en guerre. Encore. Contre les régions tenues par la Ligue. Après qu'Henri IV ait dans un premier temps refusé de changer de religion. (Rappelons qu'Henri IV n'en est pas à sa première conversion), l'armée du roi se retrouve affaiblie après la mort d'Henri III, les derniers soutiens de l'ancien roi ne veulent pas tous soutenir son successeur protestant et quittent le siège de Paris, laissant Henri IV en difficulté. Le roi devra abandonner le siège pendant un temps, pour reconquérir d'autres régions de France, notamment celle approvisionnant la capitale avant de revenir faire un nouveau siège. Henri IV sait que ce n'est pas dans son intérêt de se faire un ennemi de la ville et va chercher à  être conciliant avec les parisiens notamment en autorisant la sortie des femmes, des enfants et des vieillards de la ville assiégée ou plus tard lors de l'ouverture des portes de la ville en interdisant le pillage aux soldats. Mais le siège ne suffit pas à faire céder les parisiens, et il faudra attendre les États Généraux de 1593 où Henri IV acceptera d'abjurer le protestantisme pour devenir roi de France pour que Paris accepte d'ouvrir ses portes. C'est au moment de cette abjuration que la légende attribuera la fameuse phrase « Paris vaut bien une messe » au bon roi Henri IV. Et sur cette phrase en elle-même, la légende l'attribue à Henri IV au moment de l'abjuration, mais comme pour beaucoup de citations de grands personnalités, on n'est pas sûrs qu'elle ait été prononcée, ni même qu'elle l'ait été par Henri IV, certains l'attribuant au futur ministre d'Henri IV, Sully. Le cheval blanc d'Henri IV, vous le voyez de quel couleur ? On peut dire que les légendes sont nombreuses autour du « bon roi », et ce n'est qu'une petite partie de son histoire que je viens de vous livrer. Si vous voulez en savoir plus sur l'un des plus fameux rois de France, ces anecdotes comme son histoire, n'hésitez pas à faire des visites thématique avec nos Cariboos sur le sujet d'Henri IV ! Ou à lire les articles sur ce sujet ! Comme l'article d'André ou vous apprendrez d'où vient l'expression du cheval blanc d'Henri IV.

Que faire la semaine du 18 au 22 juillet ?

Que faire la semaine du 18 au 22 juillet ?

Cette semaine l’équipe Cariboo se charge plus que jamais de vous changer les idées. Un afterwork sur terrasse, un concert en plein-air ou encore une expo’ ludique… Découvrez vite notre sélection de la semaine !PLAY! L’expo pour se prendre au(x) jeu(x)Depuis quelques jours, la Cité de la Mode et du Design s’est transformée en véritable terrain de jeux, pour le plus grand plaisir de petits et grands. PLAY! propose de découvrir une facette innovante et créative du jeu à travers des installations ludiques et interactives, numériques et digitales, des moments de découvertes culinaires autour de nos 5 sens, des ateliers pour enfants et d’autres jeux en tout genre. De nombreux artistes et professionnels se sont réunis pour vous surprendre et réinventer le jeu. Une expo’ idéale pour passer un super moment en famille ou entre amis.Pour plus d’infos, c’est par ici !Jusqu’au 21 août Ouvert tous les jours (sauf le mardi) de 13h à 19h 34, quai d’Austerlitz, 75013 ParisFestival Fnac LiveLe Festival Fnac Live est de retour ! Le désormais célèbre festival sera de retour dès mercredi pour 4 soirées de concerts gratuits à l’Hôtel de Ville de Paris. Au programme, de nombreux artistes que la Fnac aime et soutient, des nouveautés et des têtes d’affiche telles que Louise Attaque, Lilly Wood & The Prick, JAIN ou encore Yael Naim. Du 20 juillet au 23 juillet, 31 artistes seront donc présents pour vous faire vibrer en plein-air, sur la scène du Parvis ou en « indoor » sur la scène du Salon.Pour plus d’infos, c’est par ici !Du 20 au 23 juillet De 17h à 23h Place de l'Hôtel de Ville, 75004 ParisLe Louvre à Paris PlagesParis Plages revient pour sa 14ème édition dès mercredi 20 juillet. Comme toujours, farniente, pétanque et autres activités de détente sur sable fin seront au programme. Cette année, le Louvre participe une fois de plus à l’événement en vous faisant, cette fois, découvrir le royaume de Neptune. Accompagné de toute votre petite famille, partez donc à la rencontre des mythes du monde marin et des créatures qui l’habite de façon ludique. L’espace Louvre mettra également à votre disposition une planche de jeux en libre accès ainsi que des ouvrages du musée tels que des catalogues d’exposition, des bandes dessinées et des livres pour enfants, que vous pourrez emprunter !Du 20 juillet au 21 août De 10h à 18h30 et jusqu’à 20h chaque mercredi et vendredi Tunnel des Tuileries, 75001 ParisAfterworks by IBIS Styles Paris BercyDernière occasion de participer à l’un des afterwork sur terrasse organisé par l’IBIS Styles de Paris Bercy ! Au programme de cette « Closing Party » : tiny pool, pistolets à eau, pétanque, baby-foot et ping-pong. DJ Kiko et toute l’équipe de l’Hôtel se chargeront de l’ambiance et vous feront passer une soirée de folie. Dernière chance également de savourer les savoureux burgers du Food Truck « French Connection », siroter un cocktail ou boire un bon verre de vin en profitant du coucher de soleil sur cette jolie terrasse.Pour plus d’infos, c’est par ici !Jeudi 21 juillet De 18h à 22h 77, rue de Bercy, 75012 ParisLes Bibliothèques hors les mursIl est toujours agréable de passer un bon moment en famille dans un parc lorsqu’il fait beau et encore mieux de pouvoir se prélasser au soleil un livre à la main. Chaque mercredi, et jusqu’au 27 juillet, la Mairie de Paris ainsi que de nombreuses bibliothèques de la ville réalisent votre souhait ! Dans de nombreux squares parisiens, vos petits bouts ont à leur disposition albums d’images, contes et autres histoires à lire, feuilleter ou écouter. Des ateliers de pratiques artistiques leur sont même proposé à des dates fixes ! Pour les parents, ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas été oubliés ! Des magazines et autres livres vous attendent également. Chacun trouvera donc son bonheur et passez, à coup sûr, un super moment.Pour plus d’infos, c’est par ici !Mercredi 20 et 27 juillet De 16h à 18h Dans de nombreux squares parisiensN'oubliez pas de jeter un oeil à nos précédents bons plans, certains sont toujours d'actualité, ce serait dommage de passer à côté !

Noël is coming

Noël is coming

Paris à Noël, c’est une bonne occasion pour découvrir une nouvelle face de la capitale, en la visitant à pied (bien chaussés), avec un bon gros manteau, pour braver les bourrasques venant de Laponie… L’avantage avec notre article, c’est que l’on ne vous proposera le très typique marché de Noël, ni la grande roue de la Concorde. Du vu et revu, ce n’est pas notre tasse de thé. Partez plutôt dans les quartiers insolites où vous visiterez des places désertes, des rues étroites et des parcs dénués de couleurs. Paris devient Gris, mais Paris reste superbe ! Baladez-vous à Saint Germain des Près : avec une petite boîte de marrons glacés à la main, de chez Henri Le Roux. Flânez place Furstenberg, passez une tête au Musée Delacroix, puis rentrez-vous réchauffer à la Rhumerie du boulevard Saint Germain, où un bon Grög vous attendra. Allez aux puces ! Celles de Vanves par exemple, où il y a moins de visiteurs en hiver, et donc où les affaires sont meilleures. Vous trouverez certainement un cadeau de Noël inimitable pour votre moitié ! Faites un Rooftop. Oui : vous avez bien lu ! Le Rooftop le plus adapté à l’hiver n’est pas chauffé, mais n’est pas trop haut non plus et offre en plein Noël des vues superbes sur un Paris doré. RDV au dernier étage du Printemps ou des Galeries Lafayette équipée de sa bulle d'hiver (Boulevard Haussmann). Réchauffez-vous en redescendant les étages du grand magasin à pied ! Si vous souhaitez en découvrir davantage, on vous propose 2 visites spéciales pour les fêtes de fin d'année :- Une visite 100% insolite pour sentir la magie de Noël au cœur de Paris (Infos & Réservations àce lien)- Une visite des passages couverts illuminés pour en prendre plein les yeux tout en découvrant l'Histoire des plus beaux passages et galeries de la capitale (Infos & Réservations ici)

S'inscrire avec Google

- ou -


- ou -