15 comptes Instagram à suivre

Avec bien plus de 150 millions d’utilisateurs, Instagram est un des réseaux sociaux les plus populaires. C’est aussi un excellent moyen de (re)découvrir une ville différemment – à condition bien sur de connaitre les meilleurs comptes ! Nous avons donc crée une liste de 15 superbes comptes Instagram qui vous vont, à coup sur, vous donner envie de visiter Paris.

1) Paris Je t’aime

instagram cariboo paris account tourist office

Paris Je t'aime assemble les meilleurs photos de Paris sur Instagram. Ce compte est aussi partenaire de l’Office du Tourisme de Paris – pas d’hésitations ! Suivez-le pour de beaux clichés de la capitale garantis !

2) Paris in Four Months

instagram cariboo paris account paris in four months carin olsson

Paris In Four Months suit les aventures parisiennes de la photographe Carin Olsson. Attendez vous à de belles photos, avec une mise en avant des dernières tendances mode et le luxe.

3) Juan Jerez

instagram cariboo paris account juan jerez haussmann

Le compte du photographe Juan Jerez est rempli des paysages urbains parisiens. Ses photos, aux tons certes un peu sombres, restent cependant magnifique ! C’est l’endroit parfait pour satisfaire votre passion pour l’architecture Haussmannienne.

4) Seb Gordon

instagram cariboo paris account seb gordon quirky

Si vous préférez la photographie créative, alors le compte de Sébastien Pélegrin est fait pour vous. Il met en ligne des photos originales de la capitale – partez ainsi à la découverte de nouveaux endroits insolites de Paris !

5) Paris Promenades

instagram cariboo paris account paris promenades audrey puppy

Avec Instagram, tout le monde peut devenir photographe, Audrey de Paris Promenades en est l’exemple parfait ! Elle n’utilise que son iPhone pour photographier les meilleurs endroits cachés de Paris. Elle est aussi accompagnée de son chiot… ce qui la rend encore plus attachante!

6) L’Instant Parisien

instagram cariboo paris account l'instant parisien fabrice laurence

L'Instant Parisien est le compte Instagram de Fabrice et Laurence. Jetez un coup d’œil à leurs clichés, ceux de la station du métro Trinité d’Estienne d’Orves par exemple, et découvrez un aspect a la fois chic et rétro!

7) Les Flâneries d’Aurélie

instagram cariboo paris account les flâneries d'aurélie o_reilly_s

Les Flâneries d'Aurélie suit les randonnées d’une bloggeuse parisienne et de son chien. Bien que principalement basée à Paris, son incroyable aventure vous transportera d’un endroit exotique a un autre sans que vous vous en rendiez compte! C’est donc un compte a ne pas rater… même si vous le suivez juste pour son petit chien tout mignon !!

8) VuTheara Kham

instagram cariboo paris account VuTheara Kham myanmar

Avec 1,2m d’abonnés, VuTheara Kham est un des Instagrammers parisiens les plus populaires, et ce n’est pas un hasard : ses photos prises sur le vif témoignent de la vie parisienne dans toute sa splendeur. A voir aussi, d’excellents clichés du Myanmar.

9) My Beautiful Paris

instagram cariboo paris account my beautiful paris norma thiessen

Bien qu’elle habite à Toronto, le compte de Norma Thiessen est voué à Paris. C’est une véritable francophile, et cela se reflète dans ses incroyables photos prisent dans tout Paris

10) Arthur Gosse

instagram cariboo paris account arthur gosse iphone retro

Encore un Instagrammer qui n’utilise que son iPhone, le compte de Arthur Gosse est rempli de belles images de Paris. Son profil a une touche exceptionnellement rétro – et de nombreuses photos du café.

11) Celicelo

instagram cariboo paris account celicelo céline sunset

Si vous cherchez des belles photos de Paris la nuit, le compte de Céline est fait pour vous ! Cette photographe talentueuse possède un vrai savoir faire pour capturer la capitale sous ses meilleurs angles !

12) Nathparis

instagram cariboo paris account nathparis nathalie geffroy

Paris reste belle qu’il pleuve ou qu’il neige. S’il vous en faut la preuve, jetez un œil sur le compte de Nathalie Geffroy Ses photos de Paris sous la pluie et sous la neige sont magnifiques. Pour de l’inspiration culinaire, rendez-vous sur son compte foodie, @nathparisfood !

13) French Words Journal

instagram cariboo paris account french words journal julien

Julien est fondateur du @frenchwords, qui est un compte génial a suivre pour ceux qui souhaitent apprendre le français. Mais c’est le journal qui nous intéresse le plus – il y a quelques photos fantastiques de Paris.

14) Jean-Luc Raymond

instagram cariboo paris account jean-luc raymond street art

Si le Street Art est votre tasse de thé, ce compte est fait pour vous. Jean-Luc Raymond prends des photos sensationnelles du Street Art de Paris, en utilisant que son iPhone. Pour plus d’informations sur le Street Art de Paris, cliquez ici.

15) Olivier Wong

instagram cariboo paris account olivier wong dusk

Les photos de Paris au crépuscule d’Olivier Wong vous laisseront bouche bée. Ses photos de la Pyramide du Louvre sont nos préférées !

16) Cariboo

instagram cariboo paris account

Nous sommes désolés – nous avons menti. En fait il y a 16 comtes Instagram qu’il faut suivre. Après tout, à quoi bon avoir Instagram si nous ne suivez pas Cariboo? Suivez-nous pour des excellentes photos de Paris et pour se tenir au courant de tous nos événements insolites.

Bien sur, il s'agit de notre sélection, si vous avez des suggestions, n'hésitez pas de nous en faire part sur Facebook !

James, mardi 22 mars 2016

User Profile Picture

À propos de James

Paris est génial.

Préparez une visite avec James

Visitez Paris avec...

Articles similaires

Cariboo aime Le Petit Tou

Cariboo aime Le Petit Tou

Vous visitez bientôt Toulouse? N'hésitez pas à prendre un Cariboo Toulousain.Mais qu'adviendra-t-il de vous une fois la visite terminée? Cariboo a déniché pour vous un petit trésor: Le Petit Tou !Le Petit Tou est le city-guide gratuit le plus diffusé à Toulouse avec 120.000 exemplaires en 2015. Le guide est réalisé par une équipe composée de 50 étudiants bénévoles de la célèbre école de commerce Toulouse Business School qui s'affairent tout au long de l’année pour dégoter les meilleures adresses de la ville rose. Afin de ne contenir que de vrais bons plans, ces étudiants ont entrepris de tester anonymement plus d'un millier d’établissements au travers de la ville, qui sont par la suite sélectionnés de manière totalement indépendante... et subjective.Cette liberté d’appréciation des établissements est leur marque de fabrique: le ressenti prime avant tout et les testeurs se comportent et considèrent comme des Toulousains lambda !Afin de ne créer qu'un concentré de plaisir, Le Petit Tou est seulement le guide des bons plans. Vous ne trouverez pas de critiques négatives à travers leurs 300 pages, il ne vous livrera que les meilleures adresses !Alors pour profiter d'une belle expérience à Toulouse, que vous soyez visiteur ou habitué, la recette gagnante c'est Cariboo + Petit Tou!

Découvrez la Promenade plantée

Découvrez la Promenade plantée

Si vous cherchez quelque chose d’insolite à faire à Paris, La Promenade plantée (ou La Coulée verte René-Dumont) vous offre la possibilité de découvrir Paris autrement. S’étendant sur 4,7km à travers le 12ème arrondissement, la Promenade plantée est une ancienne ligne de chemin de fer extérieur, maintenant transformé en un sentier naturel. C’est donc le jardin secret de Paris par excellence où l’on peut échapper à l’agitation urbaine et explorer Paris vue d’en haut.Pourquoi ne pas visiter la Promenade plantée avec Thomas? Il est un de nos guides les plus populaires, grâce à ses connaissances spécialisées du quartier !Comme La Petite Ceinture, la Promenade plantée était à l’origine un chemin de fer. L’ancienne ligne, qui partait de Verneuil l’Etang et qui avait pour Terminus Bastille, a été fermée en 1969. Le résultat : un beau parc élevé – le premier en son genre dans le monde.Aujourd’hui, le point de départ de cette promenade est le Viaduc des Arts, un célèbre viaduc en pierre connu pour son ensemble d’ateliers des métiers d’art regroupés dans ses arches. C’est un bel endroit à Paris, mais peu de gens le remarque… ! Continuez la promenade pour une balade insolite à travers le 12ème.Poursuivez le chemin, celui-ci vous mènera vers au niveau d’une rue absolument unique. C’est ici que la Coulée verte prend son véritable sens comme jardin secret au cœur de Paris. Suivez le sentier à travers les tunnels et les parcs pour découvrir une partie cachée de la capitale. C’est l’endroit idéal pour une balade insolite, pour votre footing, ou pour promener vos enfants !

Faire plaisir vos proches avec une carte cadeau Cariboo!

Faire plaisir vos proches avec une carte cadeau Cariboo!

C'est Noël dans quelques dizaines d'heures, et vous ne savez toujours pas quoi offrir à un proche...? Et si vous offriez une expérience à partager ensemble?Offrez une visite Cariboo avec la carte cadeau Cariboo! Vous la recevrez instantanément par mail, une fois commandée!Plus d'infos, En cliquant ici !Joyeuses Fêtes à tous!!!

Notre façon de voyager reflète-t-elle notre société?

Notre façon de voyager reflète-t-elle notre société?

Portée par l’augmentation du pouvoir d’achat et la formation d’une classe moyenne pendant la 2nde moitié du XXème Siècle, la possibilité de voyager et de se rendre à Paris a décuplé. Aussi le nombre de touristes en France est passé de 2 millions en 1950 à 85 millions en 2014 (dont 16 millions à Paris). Pour autant, la représentation collective du topos parisien – béret vissé sur la tête, marinière cintrée, et baguette sous le bras - n’en a pas moins faibli… Comment expliquer la persistance de ces clichés ?Des clichés tenaces s’appuyant sur une culture de masse et mondialiséeLa nouvelle tendance, et même fait de société, les « selfies » devant les monuments ou lieux emblématiques de leurs lieux de vacances fleurissent aux quatre coins des réseaux sociaux. Ce phénomène n’est finalement que l’aboutissement d’un processus qui a débuté avec la généralisation et l’accès aux appareils photos numériques, conduisant à une frénésie de l’image au détriment du réel. On n’entre plus en contact avec l’objet de la visite, on ne le saisit plus que par l’objectif de notre appareil photo. On choisit finalement volontairement de placer un écran-barrière entre le réel et nous. Ce-faisant nous nous soustrayons a l’interaction avec le réel pour rester dans le confort de l’imaginaire collectif avant de participer à la diffusion de ce-dernier en s’empressant de relayer notre « selfie » à notre répertoire d’amis.En réalité, un certain nombre de touristes se rendant à Paris ne chercherait qu’à vivre le mythe, rencontrer l’objet de leur fantasme que leur ont proposé les films et les animations des grands studios ; faire du rêve une réalité en somme. L’immixtion de l’imaginaire dans le réel est d’ailleurs un business lucratif et plébiscité. La preuve en est Disneyland Paris qui reste depuis 10 ans la première destination touristique de France avec 14 millions de visiteurs par an en moyenne. Là où avant le voyageur se voyait nourrir son imagination par des récits de voyage comme ceux de Stendhal en Italie aujourd’hui le touriste est abreuvé par une machine à rêve qu’est Hollywood en représentations imagées d’une réalité déformée et parcellaire.Depuis les Trente Glorieuses, les consommateurs ont eu la possibilité de voyager et de vivre la représentation (de Paris et des parisiens par exemple) qui leur a été montrée, conduisant à l’émergence d’offres touristiques dédiées, ne proposant finalement qu’une fuite hors du réel… Confrontés à la banalité du réel, ces touristes préfèrent en effet lui échapper tout a fait, se soustraire à son impératif de déception. C’est dans cette optique que se sont créés les circuits touristiques « de masse » en bus, bateau-mouche et plus récemment « 4 roues sous un parapluie » qui propose des tours dans Paris en 2CV avec un chauffeur habillé … en marinière et coiffé d’un béret ! L’imaginaire rencontre alors le réel … mais est-ce pour autant satisfaisant ?Une volonté profonde de renouer avec l’authentique émergeCes dernières années une dynamique inverse tend à émerger. A force de voyages, l’illusion et le rêve perdent de leur superbe. On se rend compte alors que les « souvenirs » proposés dans les marchés, bazars, souks ne reflètent plus l’expression d’une culture ou d’un savoir-faire local, mais ne sont que l’impression en trompe l’œil de notre imaginaire sur la localité en question. Pis, ces souvenirs deviennent a minima uniformisés. Ainsi, d’une boutique souvenir à l’autre, on est sûr de retrouver les mêmes produits, aux mêmes prix. Dans certains cas on pourrait même parler de mondialisation du souvenir : il n’est pas rare de voir une Tour Eiffel miniature vendue à Istanbul ou à Marrakech… On peut aussi citer en exemple la rue de Rivoli qui s’est transformée d’arcades aux échoppes authentiques et variées, en suite de boutiques uniformisées et bas de gamme. On en vient alors à se poser la question : « où trouver du made in local » ?Les artisans-commerçants traditionnels ont laissé place à un marché occidentalisé du souvenir destiné à vendre de l’attendu, de l’uniformité. Ceci illustre parfaitement le paroxysme de ce désir profond de voyager dans le but, non pas de découvrir une culture authentique, mais un imaginaire perçu. Le voyage n’est plus une ouverture de l’esprit sur l’altérité mais seulement une norme statutaire permettant de visiter les lieux communs de notre temps.Contre ces préceptes, une nouvelle tendance apparaît. Il s’agit de chercher de l’authenticité, rencontrer des locaux, vivre des expériences uniques. Pour certains, en voyage, sortir des sentiers battus devient une nécessité afin de rentrer véritablement en contact avec une autre culture.Ce besoin pressant se fait ressentir et déjà des initiatives comme Cariboo qui émergent afin de répondre à ce besoin. En mettant en relation un local avec un touriste, ces plateformes permettent de renouer le dialogue entre un visiteur désireux d’apprendre et une culture locale désireuse de transmettre. L’échange peut tout aussi bien être formel à travers une visite « classique » d’un quartier d’une ville, qu’informel. La rencontre avec une culture peut s’exprimer ainsi classiquement à travers des monuments, des œuvres d’art, l’aménagement d’une ville, mais aussi à travers sa musique, ses loisirs et ses coutumes. La rencontre avec un habitant local permet alors de vivre ou tout de moins de s’initier à certains usages locaux, de découvrir des coutumes et les codes d’une société … etc. De cet échange découle alors une ouverture de soi à l’autre. Bien plus qu’une simple visite d’une ville, c’est une initiation à une culture et une rencontre avec une personne que proposent ces nouvelles expériences.Finalement, il suffisait de replacer l’humain au cœur du tourisme pour le rendre authentique ! Ce recentrage de l’humain au cœur des services ainsi que cette recherche de l’authenticité sont autant de marqueurs d’une société qui commence tout juste à émerger. Les nouveaux acteurs de l’économie du partage comme Airbnb ou encore Blablacar mettent ainsi la dimension humaine au cœur de leur offre. Il s’agit non seulement d’économiser sur un trajet ou un hébergement mais aussi de faire le choix d’un service « collaboratif », axé sur l’échange et la rencontre avec autrui. Ainsi, selon un sondage Harris Interactive réalisé du 15 au 22 octobre 2014 auprès d’un échantillon de 1 000 Français de plus 15 ans, 36 % des français ont déjà fait appel aux services d’autres particuliers, à titre onéreux ou non, et 29 % ont déjà proposé les leurs.

S'inscrire avec Google

- ou -


- ou -